Discours de l’Ambassadeur Geert Heikens de la Commission Européenne

Discours de l’Ambassadeur Geert Heikens,


Délégation de la Commission Européenne auprès du Guyana, du Suriname, de la Trinité et Tobago, d’Aruba et des Antilles Néerlandaises

A l’ occasion de l’Inauguration de l’Institut Caribéen et Régional de l’Information et de la Traduction (Caribbean Regional Institute for Translation and Information, CRITI) à Paramaribo, le 17 janvier 2008

C’est un grand plaisir pour moi d’être avec vous ce matin pour assister à l’inauguration de l’Institut Caribéen et Régional de l’Information et de la Traduction (CRITI).

L’Union Européenne soutient l’établissement de CRITI avec une subvention de 1,7 million Euros. Notre support financier couvrira principalement les matériaux et équipements, les couts d’opération et des services des traducteurs professionnels aussi bien que leur formation appropriée. Une étude du plan d’affaires sera aussi financée par l’Union Européenne. Le Gouvernement du Suriname soutient aussi généreusement cette initiative en pourvoyant l’immeuble où sera logé le siège central de CRITI.

Notre appui financier à CRITI fait partie d’un plus grand Accord (contribution) de 36,9 million Euros que la Commission européenne a signé avec la CARICOM en Avril 2007. Les autres éléments de ce grand accord global sont : le soutien au Marché Unique et l’Economie de la CARICOM (CARICOM Single Market and Economy, CSME) à qui seront alloués les deux tiers des ressources et le soutien aux négociations du commerce extérieur fait par le CARIFORUM entre autres. En tant que l’un des plus grands donneurs dans les Caraïbes pendant les 30 dernières années, les ressources générales du 9ème Fonds Européen de Développement (EDF) s’élèvent à 57 million Euros pour la coopération Régionale dans les Caraïbes entre 2002 et 2007. En plus de ces derniers, environ 300 million Euros venant du Fonds Européen de Développement (EDF) et des lignes budgétaires de la Commission ont été alloués aux projets régionaux pour l’appui aux industries de la Banane, du rhum et du riz et pour la lutte contre le VIH/SIDA etc. … Pour le 10ème Fonds Européen de Développement (EDF), nous avons presque triplé la subvention régionale en allouant 165 million Euros pour les cinq prochaines années comme une démonstration de l’engagement continu de la Commission pour la région.

En plus de la multitude des ressources mentionnées plus haut, la Commission fournit aussi des subventions pour les Etats membres individuels du CARIFORUM. Pour le 9ème Fonds Européen de Développement (EDF) de 2002 à 2007, plus de la moitié d’un billion d’euros a été alloué aux programmes nationaux dans les Caraïbes. Le Suriname étant l’un des bénéficiaires, a reçu presque 20 millions euros dont la moitié a été allouée au secteur du transport. Le Suriname a bénéficié d’approximativement 165 million Euros en aide de développement de la Commission depuis 1975.

Comme vous le savez, CRITI a vu le jour primairement à cause de la diversité linguistique de la Région (Anglais, Français, Néerlandais et Espagnol) et à cause des demandes de traduction ou d’information venant de la croissance de la coopération et de l’intégration au sein du CARICOM. CRITI rendra les informations officielles, semi‐officielles et les informations du secteur privé disponibles dans les pays du CARIFORUM et de la CARICOM. CRITI aidera dans le développement de la capacité institutionnelle des Caraïbes dans la fourniture rapide et efficace des services de traduction et d’information. Nous espérons que cela facilitera l’engagement des Caraïbes dans la transformation structurelle et le repositionnement de son économie.

C’est cette intégration avantageuse de la région des Caraïbes dans l’économie mondiale à travers un repositionnement global qui mènera à la croissance économique soutenable, la cohésion et la stabilité régionales et l’amélioration continue des conditions de vie. Les institutions comme celle‐ci cimenteront ce processus et permettront à la région de relever les défis du 21ème siècle. Comme dans les autres régions, au fur et à mesure que le commerce augmente et que le mouvement du capital et des services s’intensifie, les demandes pour les informations et les services de traduction seront requis pour aider le secteur privé pour faciliter le commerce, les affaires et les autres investissements. Je suis confiant que les gouvernements, les autres corps régionaux et le secteur privé feront une pleine utilisation de cette initiative caribéenne précieuse.

Je vous remercie.