Discours du President de la Republique du Suriname, Son Excellence Runaldo Ronald Venetiaan

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SURINAME
SON EXCELLENCE RUNALDO RONALD VENETIAAN
LORS DE L’INAUGURATION DE L’INSTITUT CARIBEEN ET REGIONAL DE L’INFORMATION ET DE LA TRADUCTION (Caribbean Regional Institute of Translation and Information, CRITI) LE 17 JANVIER 2008

Votre excellence, Mesdames et Messieurs

Je vous souhaite la bienvenue dans notre pays multilingue, au nom du peuple et du Gouvernement du Suriname.

Le Suriname est devenu plein membre de la CARICOM le 4 juillet 1995. Depuis notre entrée dans cette organisation, le Suriname a fait face à de nombreux défis qui étaient principalement dus à la différence linguistique et culturelle. Par exemple, le Suriname étant un pays multilingue non‐anglophone, doit fonctionner dans une organisation monolingue anglophone qu’est la CARICOM. Etant basésur la Loi Romaine, notre système légal a été difficile pour nos frères membres de la CARICOM qui sont habitués au système du droit coutumier et vice versa.

Cela a été difficile pour le Suriname d’une part et pour les membres de la CARICOM et le Secrétariat de la CARICOM d’autre part de comprendre parfaitement les documents techniques écrits en Anglais et en Hollandais respectivement. Il a été encore plus difficile davantage de partager la bonne compréhension de ces documents au grand public.

Cette difficulté a naturellement causé des retards dans la préparation des documents nationaux et régionaux surtout en ce qui concerne les projets d’actes législatifs et l’exécution des décisions régionales. Ce défi a entrainé un manque de la pleine connaissance, de la pleine compréhension et de la pleine appréciation des sociétés de chacun.

De nos jours, les technologies de communication et d’information et le partage d’informations fournissent une bonne occasion d’augmenter les relations commerciales et d’approfondir l’intégration de la région. Les barrières linguistiques ne doivent être des obstacles à cela.

Le Suriname a fait beaucoup d’effort dans le passé pour remédier aux problèmes linguistiques et de traduction dans la région. En 2002, durant la révision des règles et procédures de la CARIFORUM par les ministres de la CARIFORUM, l’une des issues était le choix des langues administratives et des langues officielles du CARIFORUM. Le Suriname a saisi l’opportunité de proposer l’Institut Caribéen et Régional de l’Information et de la Traduction (CRITI). Les ministres du CARIFORUM ont approuvé l’établissement de cet institut avec le soutien du Cuba, de l’Haïti et de la République Dominicaine.

Cet institut régional a vu le jour grâce au soutien de l’Union Européenne qui a l’expérience en matière de problèmes linguistes et comprend que les barrières linguistiques peuvent avoir pour conséquences la fausse interprétation et le malentendu.

L’institut régional aura des effets secondaires. A part son rôle principal qui est de pourvoir des traductions certifiées et de disséminer des informations, l’institut sera en mesure de fournir des informations régionales aux individus aussi bien qu’aux universités. De plus, les importantes décisions de la Cour Caribéenne de Justice et de la Commission de Concurrence de la CARICOM seront aussi disponibles en plusieurs langues pour que nous puissions finalement parler de l’accès général à la justice.

Ainsi, ce jour est propice dans l’histoire de la Région du CARIFORUM et pour le Suriname en particulier, comme hôte de la première institution régionale du CARIFORUM. Nous sommes particulièrement heureux et fiers car c’est la première institution régionale qui a son siège central au Suriname. Le Ministère de la Planification et du Développement de la Coopération du Suriname a fait tout son possible pour répondre à nos espérances et n’a rien épargné des ressources pour vous présenter CRITI avec cette infrastructure.

Comme pays hôte, nous sommes très bien conscients des responsabilités et nous garantissons les services et nécessités de base. A cette fin, je signerai l’Accord du Siège Central avec le Secrétaire Général du CARIFORUM donnant ainsi à CRITI son statut légal qui est essentiel à ses opérations.

Je nous félicite pour cette institution régionale importante. Soyez certain que nous ferons notre meilleur pour faire d’elle, un succès.

Merci Beaucoup!

I thank you! Muchisimas gracias! Dank u wel!